Façades

Les installations de façades sont des événements plastiques situés dans la ville. Reprenant le principe de l’exposition par accrochage, elles le détourne de sa destination traditionnelle à un public confiné en traversant le mur vers le dehors. Les installations de façades jouent sur cette extériorisation de l’intime et du privé pour engager un échange avec le tout-venant du flux urbain : passants, visiteurs, habitants. Chaque installation comporte une mise en évidence du prétexte, verbal ou littéraire, qui a déclenché sa fabrication. Les gens sont invités à prolonger la réflexion dans un cahier de commentaires.

Ces installations s’adressent aux passants, aux passants dont les univers se croisent ou s’effleurent, aux passants qui se rencontrent dans un regard, aux passants qui font halte pour savourer l’instant, aux passants, baladins, touristes et pèlerins, aux passants que nous sommes, visiteurs ou citadins, aux passants que nous sommes l’un pour l’autre, les humains, les simultanément humains, les contemporains

Elles sont destinées aux passages, aux ruelles, aux impasses, aux boulevards, au passage du temps sur les façades pérennes, au passage de l’intime au public, au passage de toi à moi et moi à autrui, aux témoins, au passage du bruit, du vert au rouge et du jour à la nuit, au passage d’une effluve, d’un nuage ou du seuil, au passage d’un vertige, d’une nuée de possibles

La pâquerette

Drapeaux, fléaux

Le Lion et les rats

Veines et déveines